Attentats de Paris : le Maroc sur le qui-vive

Partages

C’est le vendredi soir, dans la foulée des attentats meurtriers perpétrés à Paris, que le staff sécuritaire du royaume s’est réuni au grand complet sur instruction du roi. D’après des sources bien informées à Rabat, une cellule de crise a été mise sur place illico et les mesures de sécurité ont été renforcées dans les aéroports, les postes frontaliers et surtout le long de la frontière avec l’Algérie et la Mauritanie. En outre, le personnel en contact avec les aéroports, les ports, les grands barrages, les centres culturels étrangers et les écoles françaises, espagnoles et américaines sera dorénavant particulièrement surveillé. Le Maroc est l’un des pays les plus menacés par Daech dans sa propagande jihadiste. Les autorités marocaines font d’ailleurs régulièrement état de démantèlement de cellules terroristes liées à l’organisation de l’Etat islamique. D’après les mêmes sources, des spécialistes des services de renseignements marocains se trouveraient depuis ce dimanche matin à Paris et à Bruxelles pour prêter main forte à leurs homologues français et belges.

Partages