Arrestations au Niger pour museler la société civile

0
Partages

Maikoul Zodi, coordinateur national de l’association ‘Tournons La Page » au Niger a été arrêté hier soir à Niamey alors qu’il se promenait dans la rue avec sa femme qui elle, a été laissée en liberté. Maikoul est actuellement entendu par la police judiciaire.

Cette arrestation fait suite à celles qui ont eu lieu le 18 avril. Maikoul y a échappé parce qu’il se trouvait en France. Et comme à son retour au Niger, il a maintenu la mobilisation contre la fameuse loi des finances, ils l’ont arrêté.

La jeune journaliste et photographe Samira Sabou a été également arrêtée pendant qu’elle couvrait les événements d’hier, dimanche 15 Avril 2018, alors qu’elle est détentrice de la carte de presse.

Ibrahim Diori de l’Association Alternative Espace Citoyen a aussi été arrêté.

Il leur est reproché le chef d’inculpation suivant: « participation à une manifestation interdite et dégradation des biens publics. »

Vraisemblablement, il y a une volonté affichée du pouvoir de museler la société civile au Niger.

Au Niger, la prison pour liberté d’opinion

Niger, le président Issoufou doit partir

Partages