Après le coup d’Etat avorté au Gabon, la répression s’accentue

Partages

Firmin Ollo Obiang, Ballack Obame, Mathurin Ovono et Guy Godel Madama  tous membres de l’Union Nationale, parti d’opposition au Gabon ont été arrêtés par des éléments de la  Police Judiciaire gabonaise  à Libreville le 21 Janvier 2018.

Selon les sources de Mondafrique, il leur est reproché d’avoir des liens avec les Mouvement Patriotique des Jeunes des forces de Défense et de Sécurité du Gabon du Lieutenant Kelly Ondo Obiang qui a lancé un appel à l’insurrection le 7 Janvier 2019 au Gabon.

Des arrestations et des tortures à répétition

Rappelons que Firmin Ollo Obiang et Ballack Obame – anciens syndicalistes étudiants de  l’Université Omar Bongo de Libreville – ont déjà été arrêtés, torturés et détenus à plusieurs reprises.  Firmin Ollo’o alors membre du Syndicat étudiant de l’Université Omar Bongo avait même été enlevé dans l’enceinte même du tribunal de Libreville par des éléments de la Direction Générale des Recherches (DGR) en 2014 avant d’être jeté en Prison sans procès aucun.

En Juillet 2016, Firmin Ollo’o avait été arrêté et jeté à nouveau en prison pendant plusieurs mois pour avoir déclaré dans un meeting politique qu’Ali Bongo était un imposteur.

LIRE AUSSI LES BIENS MAL ACQUIS DE FREDERIC BONGO

https://mondafrique.com/gabon-les-somptueux-appartements-de-frederic-bongo-a-paris/

Partages
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
abdelkurt
Invité
abdelkurt

Solidarité avec eux