Algérie, le neveu du président Bouteflika a le droit de réussir

Partages
unnamed 1 200x300 - Algérie, le neveu du président Bouteflika a le droit de réussirRiyad Oussedik, l’associé du neveu du président Bouteflika, Ahmed Karim Benmansour, brise le silence sur les secrets de cette réussite fulgurante à la tète de l’agence de communication Innomedia Novasup. 
 
Mondafrique Le dynamisme de Innomedia Novasup sur le marché algérien suscite la méfiance en raison des origines familiales du créateur qui est le propre neveu du président Bouteflika. Quel est votre réaction sur ce possible mélange de genres ?
L’arrivée d’un nouvel acteur dans un marché suscite naturellement de la méfiance. C’est valable en Algérie comme dans bien d’autres pays. C’est un honneur, même si nous aurions préféré le vivre autrement, que nos concurrents parlent de nous en Tunisie ou en France est un signe positif. Au-delà du mythe ou de la légende dont on veut nous entourer, il y a une réalité : Innomedia Novasup est une jeune PME du marché publicitaire en Algérie, loin de réaliser les chiffres faramineux des principaux acteurs de ce marché. Certes, depuis la création de notre entreprise, nous n’avons cessé de grandir et c’est   grâce à notre inventivité et notre professionnalisme. Nous ne sommes pas peu fiers de dire que c’est grâce au dispositif Ansej que cette belle aventure a pu voir le jour.  Oui le dispositif mis en place par l’état algérien pour soutenir les jeunes entrepreneurs ne finance pas que des projets à faible valeur ajoutée.
Mondafrique. Après avoir exercé pendant huit années vous continuez à vous attribuez le qualificatif de jeune entreprise ?  
L’ouverture de la communication et de la publicité au secteur privé date de presque 30 ans. De nombreuses entreprises algériennes et multinationales s’y sont investies en connaissant des success stories formidables. Quand nous avons décidé de nous lancer dans le bain, nous savions pertinemment que nous allions faire face à des concurrents qui avaient cumulé expérience et réussite. Mais nous pensions également que le marché publicitaire n’était pas figé. S’inscrire pour nous dans une démarche où notre leitmotiv était l’innovation permanente devait nous permettre d’afficher notre différence.
C’est notre manière de nous démarquer. Cela montre qu’une énergie positive caractérise l’écosystème du secteur de la communication. Nous sommes fiers de pouvoir démontrer que le transfert du savoir faire  est une réalité. Aujourd’hui nous passons à l’étape supérieure en faisant de nos innovations, une force locale contrairement aux solutions étrangères qui se diffusent de la même façon dans plusieurs pays.
Mondafrique. Innomedia NovaSup a connu un développement rapide mais justement pourquoi vous et pas d’autres ?
Pourquoi faudrait-il que l’on se justifie au quotidien alors que l’on respecte toutes les lois, toutes les réglementations et que l’on s’acquitte de nos redevances rubis sur ongle. Nous avons été attaqués dans plusieurs médias dont Maghreb Confidentiel et le votre. Innomedia et particulièrement son gérant Ahmed Karim Benmansour ont été traités à travers des écrits tendancieux voire mensongers. J’aurais souhaité que le journaliste respecte les règles d’honneur liées à la réalisation d’articles à charge à l’encontre d’une entreprise. Nous n’avons pas eu droit au minimum syndical en terme de déontologie de presse. Ni contact téléphonique, ni mail ; pourtant Innomedia possède une adresse connue de tous et des coordonnées publiques. Certains ont peut être abusé de leur relations et de leur réseau. Ce genre de situation se retrouve dans beaucoup d’autres pays mais pourquoi faudrait-il mettre tout le monde dans le même panier. A cause de ses liens familiaux, Ahmed Karim Benmansour devrait renoncer à toute activité professionnelle ? Il devrait s’enfermer à la maison ? La réalité, c’est que Innomedia propose un service de qualité avec une maîtrise totale de la chaine. Elle possède sa propre imprimerie. La qualité du service offert est reconnue par tous les acteurs et les opérateurs mobiles la considèrent parmi les meilleures si ce n’est la meilleure. C’est comme ça qu’Innomedia gère aujourd’hui la plus grande surface d’affichage publicitaire exploitable.
Mondafrique. A qui est due cette réussite ?
Cette réussite nous la devons à l’association Innomedia Novasup qui propose un système de gestion publicitaire intelligent  qui offre flexibilité et  réactivité. Nous avons commencé petit, quand Ahmed Karim Benmansour a lancé « Innomedia », l’entreprise ne comptait que 4 employés.
Nous avons commencé à déposer des demandes pour implanter des panneaux publicitaires. Ces autorisations ont tardé à venir. Dans certaines villes nous avons dû attendre trois ou quatre années avant de pouvoir nous implanter. Nous avons commencé à déployer notre réseau d’affichage dans des petites villes de l’intérieur avant de nous étendre aux villes plus grandes et à la capitale. Aujourd’hui,  notre entreprise a bien grandi et nos effectifs ont été multiplié par quinze. Nous avons travaillé dans le respect de la réglementation. Nous sommes à jour de toutes les redevances, toutes les taxes. Les clients exigent que chaque panneau d’affichage soit parfaitement en règle et c’est le cas pour tous les panneaux d’Innomedia.
Cette réussite nous la devons également à notre organisation. Nous sommes une agence de communication globale et nous avons opté pour une structure en plusieurs « business units » ou centres de profits   qui  répondent  à un besoin dominateur celui de rationaliser le fonctionnement pour permettre d’augmenter la profitabilité. Et dans le souci d’une exploitation optimale chaque unité possède ses propres coûts et dégage son propre chiffre d’affaire. Il s’agit d’optimiser la valeur ajoutée créée pour les clients à tous les niveaux de l’entreprise.
Mondafrique. La crise actuelle n’entrave-t-elle pas votre développement?
Je préfère parler de ralentissement de l’activité économique. Il est clair qu’en ces moments difficiles, c’est  le secteur de la communication qui souffre le plus mais c’est le moment aussi d’innover et d’apporter des solutions aux besoins de nos clients.
La crise, c’est pour tout le monde et souvent, c’est dans ces situations que l’on gagne du terrain et notre agence conseil HTAG nous le montre bien. Grâce à des stratégies mises en place par nos soins nous avons réussi à dépasser les objectifs assignés par nos clients. Il s’agit en fait de se battre pour défendre la notoriété de chaque client dans son propre secteur d’activité. Tel l’exemple de la web-série « Couscous, c’est nous » qui a délivré, avec des personnalités célèbres, un message fédérateur à la communauté maghrébine en Europe, l’invitant à dépasser les entraves socioculturelles.  « Couscous, c’est nous » c’est un hymne pour le vivre ensemble. Résultat, plus de 70 millions d’engagements sur les réseaux sociaux. C’est sans doute un record pour une web-série algérienne. Nous n’arrêtons pas de chercher de nouvelles solutions, pour nous, pour nos clients. C’est ainsi que nous avons pu mettre en place de véritables innovations technologiques. Notre pôle Applinova,  a développé VisioCompta une application   qui offre un comptage du trafic humain. Ainsi nous pouvons quantifier le nombre de visiteurs dans un site fortement fréquenté. Cette solution permet de justifier le ratio entre la fréquentation et le chiffre d’affaires et d’apporter un outil puissant pour la gestion des flux humains.
Mondafrique. Reconnaissez que l’ascension de Novasup-Innomedia est regardée d’un œil suspicieux par vos concurrents…
Vous savez,  ces mêmes concurrents ont dû faire face à des médisances au moment où ils mettaient en œuvre la stratégie de développement de leur entreprise. Par ailleurs, il faut se distancer des spéculations et nous estimer à notre taille réelle. Non, Ahmed Karim Benmansour n’est pas le plus important acteur de l’affichage en Algérie. Nous sommes loin de la taille des principaux acteurs de ce secteur en Algérie. Aujourd’hui si  nous sommes les plus petits des plus grands , nous le devons seulement à notre talent et à notre professionnalisme. On fait partie d’une génération décomplexée qui a envie d’aller de l’avant et de prouver que l’on peut réussir des prouesses dans une Algérie qui se veut elle-même décomplexée et ouverte sur le monde. Il faut le dire et le répéter aux jeunes qui souhaitent se lancer, la meilleure façon d’avancer , c’est de faire de la nuisance déloyale de vos concurrents une hormone de croissance psychologique.
Partages