Algérie, Mouad Bouchareb aurait fait allégeance à Gaïd Salah

Partages

Le nouveau président de l’Assemblée Populaire Nationale (APN) devenu également, par intérim,  le secrétaire général du FLN, Mouad Bouchareb, aurait fait allégeance au clan le plus puissant de l’heure, les proches du chef d’état major Gaïd Salah.

Le 30 octobre dernier, le secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbès, s’était prononcé en faveur d’un nouveau mandat en 2019 du président Bouteflika. Face à la presse, le chef du FLN avait  égrené quelques chiffres. Le FLN, avait-il cru bon de proclamer, ce sont des centaines de milliers de militants, des centaines d’élus, des dizaines de députés, qui appellent à ce que le président Bouteflika « poursuive sa mission ».

Mal lui en a pris. Voici deux jours et alors qu’il était interpellé aux aurores à son domicile, il a été victime d’un accident cardiaque, avant d’être hospitalisé. Ce qui ne l’a pas empêché, à bout de forces, de donner sa démission de secrétaire général.

Par un retournement rapide de l’histoire, il ne fait pas bon désormais en Algérie de militer pour un cinquième mandat de Bouteflika, alors qu’il y a peu, la moindre critique contre la reconduction de l’actuel Président lors des prochaines présidentielles valait condamnation de l’ensemble de la classe politique et éventuellement une interpellation par les forces sécuritaires.

Aller à Canossa

L’intérim de la présidence du FLN est assuré désormais par le tout nouveau président de l’Assemblée Nationale, nommé à la suite d’un coup de force parlementaire, Mouad Bouchareb. Or ce nouveau venu et jeune député, indiquent à Mondafrique des sources bien informées, n’a pas tardé à rapidement faire allégeance aux maitres des horloges, les « décideurs » qui sont proches proches de Gaïd Salah, chef d’état major et vice ministre de la Défense..

Une véritable révolution silencieuse est survenue à Alger ces dernières semaines, qui fait de l’Etat Major algérien et de son bras armé, les chefs du renseignement militaire, les maitres du calendrier et les arbitres discrets mais tout puissants des élégances politiques.

Partages
Article précédentMauritanie, l’annulation des poursuites d’Interpol contre Bouamatou
Article suivantIl faut prendre Trump au sérieux!
Ancien du Monde, de Libération et du Canard Enchainé, Nicolas Beau a été directeur de la rédaction de Bakchich. Il est professeur associé à l'Institut Maghreb (Paris 8) et l'auteur de plusieurs livres: "Les beurgeois de la République" (Le Seuil) "La maison Pasqua"(Plon), "BHL, une imposture française" (Les Arènes), "Le vilain petit Qatar" (Fayard avec Jacques Marie Bourget), "La régente de Carthage" (La Découverte, avec Catherine Graciet) et "Notre ami Ben Ali" (La Découverte, avec Jean Pierre Tuquoi)
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Maya
Invité
Maya

Détendez vous Slogman, vous ne connaissez rien à la politique.
La mauvaise gouvernance existe partout. Vous êtes un observateur amateur dire que le maroc c’est mieux , lassez nous rire hahaha, la vérité est ailleurs ..

Freidman
Invité
Freidman

« indiquent à Mondafrique des sources bien informées » mais qu’elle authenticité journalistique…. M. Beau un peu d’humilité svp, racontez vos salades à vous autres.

Slogman
Invité
Slogman

Bon et maintenant qu’on Change d’ acteurs , il serait surprenant que le sketch change …. celui qui fut écrit depuis 1962 …. avec comme scénariste le FLN …. qui n’en finit pas de «  libérer «  du vent comme le lui demande ses maîtres ….. occidentaux !

Même Bouteflika, va se soigner en Europe tellement que le pays n’existe que dans le sketch !

Un président qui n’est pas vraiment président !
Des ministres qui ne sont pas vraiment du niveau de ministres
Des médecins, des ingénieurs, …, des plombiers, des maçons, …. et même des enseignants qui ne sont pas vraiment enseignants ( certains trafiquotent dans les marchés parallèles) ….

C’est cela l’Algerie de la Hogra où le « peuple «  n’est pas un peuple mais un ensemble de minorités…. mais en moins pire qu’au Maroc !

lahcen
Invité

La jalousie et la haine va vous étouffer monsieur Beau .Bouchareb est un jeune homme très intelligent et d’une famille révolutionnaire .Son oncle était général major,son père Moudjahid,ses autres oncles aussi ,donc révisez votre histoire avant de raconter n’importe quoi .