Algérie, l’ombre du général Toufik sur la transition démocratique

Partages

Face au rapprochement qui se dessine entre le clan Bouteflika et l’ancien patron du DRS (services algériens), le général Toufik, le chef d’état major, Gaïd Salah, qui se veut le pivot de la transition démocratique algérienne, tape du poing sur la table.

Les couteaux sont sortis à Alger, notamment au sein de l’institution militaire, la colonne vertébrale du régime qui est plus divisée que jamais. Dans un communiqué incroyablement brutal publié le 30 mars par le ministère de la Défense, le chef d’état major, Gaïd Salah, s’étonne qu’une réunion aie pu être tenue par « des individus connus, dont l’identité sera dévoilée en temps opportun », en vue de mener « une campagne médiatique » virulente à travers les différents médias et sur les réseaux sociaux contre l’ANP (Armée algérienne).

Gaïd Salah qui s’était prononcé en faveur de la déposition du président Bouteflika, via l’article 102 de la Constitution, dénonce dans son communiqué ceux qui s’orienteraient vers d’autres sorties de crise.

Le général Toufik à la manoeuvre

Seul souci, de nombreux manifestants qui sont descendus dans la rue le vendredi 28 mars se sont prononcés contre la solution légaliste, via l’article 102 de la constitution, défendue par le patron de l’armée. « On appelle le 102, ont-ils clamé, et le peuple algérien ne répond plus ». Le scénario qui verrait le président du Conseil de la Nation, proche de Bouteflika, assurer un intérim court débouchant rapidement sur des présidentielles ne semble pas avoir les faveurs des mobilisations populaires. « Le dégagisme » fait recette!

Les proches du général Gaïd Salah voient la main des proches de l’ancien DRS (services algériens) dans cette offensive de la rue contre les propositions du chef de l’armée. Une certitude, le général Toufik qui à la tète des services fut le véritable maitre de l’Algérie pendant vingt cinq ans, oeuvre activement pour déstabiliser le patron de l’armée qui obtenait sa tète en 2015, date de sa démission forcée. Tout annonce un choc frontal violent entre les deux principaux clans de l’institution militaire.

Discrets conciliabules!

Selon les sources du siteAlgérie Part, proche de la Présidence algérienne, une importante réunion a en effet été organisée ce samedi 30 mars à Hydra dans la domicile personnel du général Toufik, entre ce derneir et Liamine Zeroual, l’ancien Président de la République élu en 1995 au coeur de la décennie noire.

Les deux hommes auraient parlé, d’après Algérie Part, de l’urgence à trouver des solutions à la situation actuelle qui paralyse le pays. Le général Toufik aurait fait des propositions concrètes à Zeroual pour qu’il conduise la période de transition. Les généraux Toufik et Zeroual ont abordé enfin le rôle que doit jouer le haut commandement militaire dans cette future transition que l’Algérie va connaître après le 28 avril, date à laquelle le mandat présidentiel de Bouteflika arrive à son terme.

Au terme de ces échanges, le général Zeroual, d’un caractère entier et ombrageux, aurait finalement renoncé à jouer un rôle devant le refus de son interlocuteur d’accepter ses propositions.

Deux réunions pour le prix d’une !

Une autre réunion, tenue le même jour, a regroupé, toujours d’après Algérie Part, une dizaine de personnalités politiques très influentes en Algérie autour là encore de Liamine Zeroual. Au cours de ces conciliabules, une feuille de route a été proposée pour contrer la proposition de sortie de crise que propose aux Algériens Ahmed Gaïd Salah.

Parmi les participants, se trouvaient Ahmed Benbitour, l’ancien Premier ministre, l’ex commandant de l’Armée de Libération Nationale Lakhdar Bouregaâ, un représentant officiel dépêchée par la Présidence de la République ainsi qu’un proche du général Toufik, l’ex-patron influent du DRS.

Tous aux abris !

La façon dont les proches du clan Bouteflika relaient sur les réseaux sociaux les réunions animées par les hommes du DRS semble prouver que le général Toufik reste, à leurs yeux, l’ultime bouée de sauvetage. Illeur faut en effet sauvegarder l’essentiel de leurs intérêts dans une Algérie pré révolutionnaire et éviter des mises en cause judiciaires pour des fortunes indument constituées..

L’arrestation, ce vendredi 31 mars, d’Ali Haddad, l’ancien patron des patrons et un des oligarques les plus proches de Saïd Bouteflika, qui tentait de fuir l’Algérie via la Tunisie, a en effet semé une certaine panique dansle camp présidentiel.

Partages
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Slogman
Invité
Slogman

Coup d’Etat ?

si tahar
Invité

yaw FAKOU : LES LOUPS NE SE MANGENT PAS ENTRE EUX!!!!!!!!!!
BANDE DE CRIMINELS,SANS SCRUPULES NI PRINCIPES,FIGURE DE L’IMMOBILISME ET DE L’INERTIE POLITIQUE: QUE DES INTRIGUES ,RIEN QUE DES INTRIGUES.
APPRENEZ A ECOUTER LE PEUPLE,FAITES UNE VIREE DU COTE DE LA SCANDINAVIE AU LIEU DE RODER AU TOUR DES SISSI ,M.B.S ET LE DIABLE DES DIABLES MB ZAYED DES E.A.U!!!

MERABET
Invité
MERABET

ATTENDRE QUOI POUR METTRE AU ARRET TOUS CES GENS CONTRE REVOLUTIONNAIRE LES FRESRES BOUTEF CHAKIB KHELIL TOUFIK ET LES AUTRES ET LES JUGERSANS PARLER DEKHALIFA OU SE TROUVE TIL ACCTUELLEMENT ROUS CEUX QUI SONT CONTRE DOIVENT ETRES MIS AUXARRETS IMEDIATEMENTS SAND ATTENDRE SINON ON VA VERS LA DERVIE LE SERPNT DOIT ETRE COUPER A LA TETE PA A LA QUE CR IL RESURGIT PAROLE SE FEU COLONEL MATHIEU BATAILLE DALGER

Slogman
Invité
Slogman

Ils tiennent Gaïd Salah par les .ouilles !
Il ne peut plus bouger et à laisser passer l’heure du règlement qu’il prévoyait à sa façon (en sauvant sa tête!)

Maintenant, il est en contradiction avec les manifestants !

On va à un scénario terrible , attention peuple Algérien, la contre -attaque du clan marocakn ne fait que commencer !

maamar
Invité
maamar

le general toufik est à l’origine du meurtre de 200.000 algeriens sans parler des 20.000 disparus. personne n’a osé quelque chose contre lui ni attentat ni tentative de meurtre rien de rien et on ose parler de courage des algeriens et tutti quanti. quelle honte pour la soi disant rojla algerienne…..couchez vous car il revient toufik……

peuple
Invité
peuple

Que l’armée fasse sa toilette en éliminant de ses rangs tous ceux qui ont cautionnés la prédation et la corruption, qu’elle montre au peuple qu’elle est une armée nationale et non une milice au service d’un clan et dans ce cas khaoi khoi et nous reconstruirons une nouvelle algerie !

koko
Invité
koko

Pauvre Zeroual, lui qui était jusqu’à présent un homme propre et intègre s’est fait roulé dans la farine, il s’est sali en dernier recours et perd toute crédibilité, en acceptant d’être parrainé par des violeurs et assassins de tout bord,ayant régnié en toute impunité sur l’Algérie sans aucun remord ni conscience, c’est bien dommage pour lui….

omar
Invité
omar

Revoila ce zèbre
Il va voter pour nous comme d’habitude
Tout ça pour en arriver là

Slogman
Invité
Slogman

Le Titanic !
Les rats ont quitté le navire.
Il reste les sous-fifres comme les journalistes d’El Moudjahid, le reste du FLN (plus exactement le le Front de Destruction nationale) , Gaïd Salah et sa clique qui se sont enrichis grâce à leur ami Said ….
il y a aussi les Magistrats qui appellent à la démission de Boutef, eux qui étaient la main du pouvoir de la Hogra contre les chamanismes !

Quelle honneur, quelle redjla !!!

Mediène n’a pas a comploter tellement le fruit est mûr pour tomber seul !!

Les paras prennent place à Alger pour restaurer l’Ordre Gaidien !

État d’Urgence imminent !

buzzwar
Invité
buzzwar

Toufik est dans une large mesure responsable de la situation actuelle. Il était parmi les généraux qui ont ramené bouteflika. c´était lui, en 2008, qui a encouragé celui-ci a violé la constitution, en vue du 3eme mandat. Et c´était encore lui (avec gaid salah) qui etait derriere le 4eme mandat. le peuple algerien n´est pas dupe. Quelque soient les manœuvres qu´il peut effectuer pour reconstruire l´état-DRS, tant honni par les Algériens, il ne pourra jamais refaire surface.

mourad
Invité
mourad

toufik , un criminel qui veut se refaire une virginité .

benalmi mjiaa
Invité
benalmi mjiaa

Quoi de plus normal ,des personnes en réunion afin de trouver une solution à la crise

Moh35
Invité
Moh35

Kouninef qui souffle dans les oreilles de semmar

si tahar
Invité

QUI CROIRE? ENTRE VOYOUX: CHAMPIONS DES INTRIGUES ET MENSONGES!!!!!!!!!!!
QUANT A L’INTERET DE L’ALGERIE,C EST LE DERNIER DE LEURS SOUCIS