Algérie, les ambitions déçues du réalisateur Mustapha Kessous

Partages

Non sans naiveté, l’auteur-réalisateur du film « Algérie, mon amour », Mustapha Kessous, journaliste au Monde, estime que son documentaire « Algérie, mon amour » va aider le régime algérien à comprendre le Hirak!

Mustapha Kessous avait accordé une interview au quotidien francophone algérien El Watan où il espérait pouvoir changer le régime algérien : « Je suis un Algérien qui vit en France, j’ai eu envie de savoir ce qui se passe dans mon autre pays sans prendre parti », déclare Mustapha Kessous.

L’ombre de Victor Hugo

Et d’ajouter: « Naïvement, j’ai envie de croire que le régime, après avoir vu le film, se dira : ‘Nous sommes allés trop loin’. Peut-être que le pouvoir en place ne connaît pas la jeunesse et l’amour qu’elle porte à leur pays. Peut-être qu’avec ce film, il va la comprendre. Pour paraphraser Victor Hugo, je dirai une chose au régime : ‘Ne regardez pas l’histoire passer devant vous comme si vous observiez les étoiles de très loin. » Il y a une chance historique de changer l’Algérie et de la mener enfin vers la démocratie. C’est quand même un mot qui est inscrit sur tous les documents officiels. »

Partages