Algérie, les accusations d’Echorouk contre Said Bouteflika

Partages

L’arrestation surprenante ce jeudi matin du directeur du groupe de médias Echorouk est  restée inexpliquée. Aucune source officielle n’a voulu commenter cette arrestation. 

Sur Echorouk News, de graves accusations ont été lancées à l’encontre de Saïd Bouteflika, le frère du président. Ce dernier est accusé ouvertement par cette chaîne de télévision d’avoir oeuvré pour interpeller Ali Fodil qui avait déclaré la veille, mercredi, que le « cachet de la Présidence » est subtilisé et volé par le frère d’Abdelaziz Bouteflika, Saïd Bouteflika qui risque de l’utiliser pour décréter des décisions vitales pour l’avenir du pays.

Partages
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Slogman
Invité
Slogman

C’est l’heure de nouvelles têtes qui symboliseront le dégagisme des équipes qui ont pillé le pays !

Vont arriver les nouveaux anciens moudjahids (sans combat) et leurs progénitures sur le nouveau manège qui fera tourner le peuple dans l’espoir du changement pendant 20 ans !

Gilets jaunes, dégagisme … tellement de mots et symboles pris en France pour revoir … les mêmes en Algerie car le bonheur ne se commande pas, il se fabrique mais avant il faut APPRENDRE à le fabriquer !

Où est le projet qui permette à la majorité de réaliser une démarche coordonnée vers plus d’égalité et de partage des 10 gouttes de pétrole qui restent à pomper ? !

Est – il vrai que certains pays pompent le gaz gratuitement en Algérie ?

Défilez, défilez, votre pays est en cours de pillage grâce à vos ignorances !