Algérie, le général Lakhdar Tirèche dans le collimateur de l’État major militaire

Cherchons les coupables ! Le général-major Lakhdar Tirèche, ex patron de la puissante Direction Centrale de la sécurité de l’armée (DCSA) jusqu’en 2018, est aujourd’hui  soupçonné d’être à l’origine des informations balancées sur les réseaux sociaux contre le patron de l’armée, le général Chengriha. L’auteur? Guermit Bounouira, qui fut le secrétaire particulier de feu le chef d’état major de 2004 à 2019, le général Gaïd Salah.

Les vidéos filmées depuis la prison militaire de Blida, où Guermit Bounouira, l’ancien bras droit de feu Gaïd Salah, est emprisonné, et diffusées depuis Londres sur les réseaux sociaux, provoquent un véritable tsunami au sein du pouvoir algérien. Ces témoignages mettent en cause pour la première fois depuis l’indépendance le patron de l’armée en exercice, le général Chengriha.

Pour qui roule Guermit Bounouira, ce modeste officier qui a immédiatement après ces révélations été condamné à mort pour haute trahison par le tribunal militaire? Quels sont les réseaux dont il a pu bénéficier au sein de l’institution militaire dans le but évident de déstabiliser le général Chengriha, l’actuel chef d’état major? Plusieurs dizaines de militaires ont été interpellés, des magistrats également dont le vice Procureur du tribunal militaire. Le climat à Alger est délétère.

Parmi les noms de possibles commanditaires, qui sont évoqués dans les conclaves secrets du haut commandement, figure celui du général Tirèche qui est originaire, comme Guermit Benouira, de la même région de Tiaret. Les deux hommes se connaissent bien, leur proximité est connue avec feu Gaïd Salah, et ils l’un et l’autre occupaient des villas proches dans le même quartier résidentiel d’Alger.  

Le général Tirèche dans le collimateur 

Le général Tirèche est un de ces très hauts gradés de l’armée algérienne qui pour le meilleur et le pire, ont écrit l’histoire récente de ce grand pays. Après avoir fait ses classes au sein de l’ex DRS, ces services algériens dirigés par le général Toufik, qui furent longtemps l’ossature du régime, ce haut gradé dirige le service de documentation des services algériens, véritable boite noire où les barbouzes algériens ont mémorisé les parcours et les frasques de la plupart des dirigeants du pays. C’est dire su Lakhdar Tirèche est une mémoire vivante des coups tordus d’un pouvoir qui est passé maitre dans l’art de la manipulation.

Or en 2013, ce haut gradé est nommé par le chef d’état major, Gaïd Salah, à la tète de la DCSA, le renseignement militaire algérien. Sous la coupe longtemps de l’ex DRS, ce service était ramené alors dans le giron de l’armée; En d’autres termes, le général Tirèche passe des mains du général Toufik, le chef des services algériens jusqu’en 2015, sous la coupe de l’Etat Major. Il restera dans ses fonctions jusqu’en 2018, peu de temps avant que l’ex président Bouteflika soit chassé du pouvoir et alors que son patron, Gaïd Salah, prend le pouvoir. 

Des vidéos ciblées

Si cette hypothèse est juste, cela signifierait que le clan de Gaïd Salah, brutalement décimé après la mort brutale de ce dernier fin 2019, n’a pas renoncé à prendre sa revanche. Pur hasard sans doute, les cadres de l’ex DRS sur lesquels s’appuie le général Chengriha pour asseoir son autorité au sein de l’armée, sont les premiers visés par les cassettes vidéos publiées à Londres (voir ci dessous). Un hasard? S. En revanche, les proches de Gaïd Salah, dont certains étaient tout sauf des enfants de choeur, sont pour l’instant totalement épargnés par les réquisitoires  de Guermit Bounouira

Un hasard? Sans doute pas. 

Une nouvelle cassette vient d’être divulguée sur un des principaux collaborateurs du président Tebboune, qui est aussi un ex haut cadre du DRS. Mondafrique publiera d’ici la fin de la semaine le verbatim de cette vidéo 

2 COMMENTS

  1. LES LOUPS NE SE MANGENT PAS ENTRE EUX, SEULS VICTIMES: LE PEUPLE ALGERIEN ET L’ALGERIE.
    DES GENERAUX  » MAJORS » SEULEMENT DANS LES CRIMES,INTRIGUES ET MANIPULATIONS
    IL FAUT BANNIR A JAMAIS LE GRADE DE GENERAL DE L ‘ARMEE ALGERIENNE !!!!!!!!!!!!
    HOUARI BOUMEDIENE AVAIT RAISON……………………..

  2. LES LOUPS NE SE MANGENT ENTRE EUX, SEULS VICTIMES: LE PEUPLE ALGERIEN ET L’ALGERIE.
    DES GENERAUX  » MAJORS » SEULEMENT DANS LES CRIMES,INTRIGUES ET MANIPULATIONS

Comments are closed.