Algérie, le général Ghali Belksir en fuite, citoyen de Vanuatu


D’après le journal britannique « The Guardian », plus de 2000 personnes, dont l’ancien patron de la gendarmerie, le général Ghali Belksir, qui est réfugié en France, ont acquis la nationalité de la nation de Vanuatu permettant aux détenteurs du passeport doré l’accès sans visa à l’UE et au Royaume uni.

Diverses nationalités figurent dans le lot des heureux élus au passeport de vanuatu. Parmi eux, des citoyens syriens, irakiens, iraniens, nord-coréens, qui normalement ne doivent pas l’obtenir. Mais grâce à programme lancé par le Vanuatu, dans le cadre de soutien au développement (CBI), qui permet aux ressortissants étrangers d’acheter la citoyenneté pour seulement 130 000 $ USD après l’enclenchement d’une procédure qui ne dépasse pas un mois sans jamais mettre les pieds dans le pays.

L’ancien patron du commandement de la gendarmerie nationale algérienne, le général Ghali Belksir, ainsi que sa femme ancienne présidente du tribunal de Tipaza deviennent citoyens de Vanuatu. Installés en France où ils possèdent un patrimoine immobilier dans les quartiers huppé de l’ouest parisien mais aussi en Espagne, les Belksir comptent plus sur les archives judiciaires et leur fortune comme assurance vie que le passeport du Vanuatu. Ce dernier servira plus comme titre officiel leur permettant de se déplacer dans l’espace UE et grande bretagne. Les hauts dirigeants algériens détiennent diverses nationalités. L’homme d’affaires Ali Haddad est détenteur de nationalité Britannique, les Kouninef de nationalité Suisse, Hamid Melzi de nationalité Chinoise, et beaucoup de nationalité Française comme Bouchouareb ; ouled Kadour et la liste semble être plus longue.

La liste des nouveaux citoyens du Vanuatu contient des personnalités de tout bord, politique comme le libyen FAYAZ Saraj et toute sa famille, mais aussi des banquiers comme le turc Hayyam Garipolu, Khaled Al Ahmad homme d’affaire syrien, ou encore comme Eaees et Ameer Cajee fondateurs de la plate forme d’investissement en crypto monnaie Africrypt, ou encore le sulfureux Gianluigi Torzi homme d’affaire italien accusé d’avoir extorqué plus de 17 millions de dollars aux fonctionnaires du Vatican.

Le passeport Vanuatu un vrai casse-tête  

Plus de la moitié des 2000 élus à la nationalité vanuatu sont des ressortissants chinois, suivis par les Nigérians, Russes, Libanais, Afghans et Libyens. Le programme CBI est tout à fait légal. Il permet au détenteur de l’heureux sésame la liberté de déplacement, des privilèges bancaires et fiscaux offshore en franchise d’impôts. Le Guardian a découvert qu’un certain nombre de nouveaux citoyens de Vanuatu sont fortement impliqués dans un réseau complexe d’activités offshore, certains possédant des sociétés écrans sans activité commerciale perceptible. L’UE comme l’OCDE s’inquiètent de l’usage de nationalité du Vanuatu par des personnes impliquées dans des affaires et poursuivis par leur pays d’origine.

Le plus inquiétant c’est qu’en obtenant la nationalité du Vanuatu, vous pouvez remettre tout à zéro. L’un des experts de l’UE évoque un risque dans le changement du patronyme lors de l’obtention de la citoyenneté du vanuatu. « « Si vous êtes une personne d’intérêt et qui a réussi d’une manière ou d’une autre à valider le processus de l’Unité de renseignement financier de Vanuatu, une fois que vous avez la citoyenneté de Vanuatu, vous pouvez changer de nom et, bien sûr, être en mesure d’entrer dans des pays où vos antécédents criminels ne vous le permettent pas. ».

2 COMMENTS

  1. Pourquoi pas se focaliser sur lui ? C’est la question que je vous pose .. Qu’est de qui vous chagrine?!!
    J’ai lu l’article du Guardian auquel je trouve une allure de prospectus plutôt qu’un fair account of facts.. L’article above est bien plus significatif pour de nombreux lecteurs versus le prospectus noyade du guardian..

  2. Il n’est pas le seul ce corrompu. Pourquoi se focaliser sur lui ? J’ai lu le papier sur le site du « Guardian » avec ce titre « Citizenship for sale: fugitives, politicians and disgraced businesspeople buying Vanuatu passports » = (Citoyenneté à vendre : fugitifs, politiciens et hommes d’affaires en disgrâce achetant des passeports du Vanuatu). Voilà une information objective, claire et transparente. Ci-joint le lien de l’article en question : https://www.theguardian.com/world/2021/jul/15/citizenship-for-sale-fugitives-politicians-and-disgraced-businesspeople-buying-vanuatu-passports

Comments are closed.