Algérie, le départ annoncé du général Athmane Tartag

Partages

Le général Athmane Tartag, dit « Béchir », nommé  en 2015 à la tète de l’ancien DRS (services algériens), devenu la Direction des Services de Sécurité (DSS), devrait prochainement être remplacé dans ces fonctions stratégiques.

Protégé par Saïd Bouteflika, le frère du président algérien, qui avait fortement contribué à le nommer en septembre 2015 à la place du général Mohamed Mediène, dit « Toufik », le tout puissant patron des services algériens pendant un quart de siècle, le général Tartag est désormais plus proche de la porte que de l’augmentation. « Les pourparlers sont en marche, affirme un famileir du sérail, pour lui trouver un successeur ».

Partages
Article précédentCentrafrique, l’enfer et la félicité se côtoient
Article suivantTunisie, la venue contestée de Mohamed Ben Salmane
Ancien du Monde, de Libération et du Canard Enchainé, Nicolas Beau a été directeur de la rédaction de Bakchich. Il est professeur associé à l'Institut Maghreb (Paris 8) et l'auteur de plusieurs livres: "Les beurgeois de la République" (Le Seuil) "La maison Pasqua"(Plon), "BHL, une imposture française" (Les Arènes), "Le vilain petit Qatar" (Fayard avec Jacques Marie Bourget), "La régente de Carthage" (La Découverte, avec Catherine Graciet) et "Notre ami Ben Ali" (La Découverte, avec Jean Pierre Tuquoi)
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Big-Master
Invité
Big-Master

Bonjour à tout le monde. Ces articles me semblent en déphasage avec la réalité. D’ailleurs j’attends toujours la concrétisation de ce qu’ils ont annoncé lors de l’article ci-après le lien: https://mondafrique.com/algerie-de-grands-chamboulements-attendus-au-sommet-de-letat
Merci