Algérie, la nuit des longs couteaux !

La lutte des clans continue de sévir en Algérie où des généraux parmi les plus puissants d’Algérie ont été placés en détention pour corruption. Une première

Ces arrestations de très hauts gradés en Algérie constitue une première dans un pays où les règlements de compte entre militaires avaient l’habitude d’être soldés dans des conclaves très privés.

Des accusations de corruption

A peine deux mois après avoir été relevés de leurs fonctions en août dernier, cinq généraux-majors (Habib Chentouf – ancien commandant de la première Région – Saïd Bey – ex-commandant de la deuxième Région-, Abderrazak Chérif – ancien chef de la quatrième Région -, Nouba Menad -ancien commandant de la Gendarmerie nationale – et Boudjemaâ Boudouar -ancien directeur central des finances au ministère de la Défense nationale) et un colonel dont l’identité n’a pas été révélé, ont été convoqués ce dimanche devant le tribunal militaire de Blida où ils étaient entendus avant d’être placés en détention.

Selon Ennahar TV, un media apparemment informé en haut leiu ces dernières semaines, ils sont poursuivis pour enrichissement illicite et abus de confiance. Autrement dit pour corruption.

Previous articleMali, la reconquête symbolique des terres djihadistes
Next articleVers un rapprochement entre Daech et Mokhtar Belmokhtar
Ancien du Monde, de Libération et du Canard Enchainé, Nicolas Beau a été directeur de la rédaction de Bakchich. Il est professeur associé à l'Institut Maghreb (Paris 8) et l'auteur de plusieurs livres: "Les beurgeois de la République" (Le Seuil) "La maison Pasqua"(Plon), "BHL, une imposture française" (Les Arènes), "Le vilain petit Qatar" (Fayard avec Jacques Marie Bourget), "La régente de Carthage" (La Découverte, avec Catherine Graciet) et "Notre ami Ben Ali" (La Découverte, avec Jean Pierre Tuquoi)