Algérie, la guerre de Khaled Nezzar contre Gaïd Salah

Partages

Après ses attaques sur Tweeter contre le chef d’état-major algérien, Gaïd Salah, le général retraité Khaled Nezzar, réfugié en Espagne, appelle sur YouTube les militaires à se débarrasser du patron de l’armée.

Visé par un mandat d’arrêt international émis par la justice militaire algérienne pour conspiration, l’ancien chef d’état-major et ancien ministre de la Défense à la retraite Khaled Nezzar s’est lancé dans une guerre sur les réseaux sociaux contre l’actuel homme fort du pays.

« Evincer les apprentis sorciers »

Après les violentes critiques du général Gaïd Salah publiées depuis son exil espagnol sur son compte Tweeter, le général Nezzar a diffusé le 9 août 2019 sur YouTube un appel s’adressant directement à l’Armée nationale populaire (ANP).

Dans un discours de 13 minutes lu sur fond d’un décor anonyme faiblement éclairé, l’homme, âgé de 82 ans, a expliqué à « ses chers amis » que, dans la situation de blocage qui perdurait dans le pays, ils étaient les seuls « capables de défaire le nœud gordien qui les enserre ».

Arguant de sa longue carrière et sa double expérience militaire et politique, il a brossé le portrait de celui qu’il faudrait à la tête de l’armée pour défendre l’Algérie.

Partages