Algérie, Kamel Daoud écrit au président Tebboune

Partages

Le romancier Kamel Daoud en appelle aus autorités algériennes pour qu’elles libèrent les prisonniers politiques. Il était temps!

« Aujourd’hui, Monsieur le Président, je viens vous demander de gracier ceux qui sont en prison pour leurs opinions, leurs excès, leurs espoirs, leur foi, leur croyance ou leurs erreurs », plaide le chroniqueur dans une lettre ouverte publiée par le quotidien Liberté, qui a toujours pris des positions très hostiles au courant islamiste.

Critiqué pour son tiède soutien au journaliste Khaled Drareni, aujourd’hui emprisonné, Kamel Daoud met les points sur les i en s’adressant directement au Président algérien Tebboune dans une lettre ouverte rendue publique ce matin par l’auteur et essayiste.

La grande muette


On sait que Kamel Daoud a l’oreille du président Macron, qui cherche aujourd’hui à tout prix, avec son ministre des Affaires Etrangères, une coopération sécuritaire avec Alger, quitte à taire les critiques contre la répression qui sévit de l’autre coté de la Méditerranée. Le romancier, qui n’a jamais été virulent contre l’armée algérienne, arviendra-t-il à avoir celles de la grande muette en Algérie ?

https://www.francetvinfo.fr/culture/livres/l-ecrivain-kamel-daoud-appelle-le-president-algerien-a-liberer-les-prisonniers-d-opinion_4152029.html

Partages