Algérie, le général Gaïd Salah ignore Said Bouteflika

Partages

L’entourage proche d’Abdelaziz Bouteflika n’a pas été associé à la décision d’Ahmed Gaïd Salah s’agissant de l’annonce d’un plaidoyer en faveur de l’application de l’article 102, annonce le site Algérie Part considéré comme proche du clan présidentiel

Saïd Bouteflika, le conseiller et frère d’Abdelaziz Bouteflika, n’a pas été consulté ni contacté par Ahmed Gaïd Salah autour de ce sujet.

Pis encore, aucun canal de communication n’a été établi entre le clan de Zéralda, à savoir l’entourage d’Abdelaziz Bouteflika, notamment son frère Saïd, et le chef d’Etat-Major de l’ANP sur une sortie de crise.

Les relations entre le patron de l’armée et le frère du président n’ont jamais été au beau fixe. Lorsque ce dernier, voici quelques mois, convoitait la succession du président, l’état major s’y est opposé catégoriquement. Le veto fut tout aussi net quand le clan présidentiel a imaginé, ces dernières semaines, une succession familiale via le deuxième frère, Nacer Bouteflika, dont le rôle s’est affirmé ces dernières semaines.

Niet de l’armée à l’état d’urgence

Plus récemment, l’opposition des militaires a été sans aucune ambiguité quand Said Bouteflika est venu plaider en faveur de l’instauration d’un état d’urgence pour sortir de l’impasse politique

Jusqu’à présent portant, la figure tutélaire du chef de l’état, auquel Gaïd Salah vouait une loyauté totale, permettait que les proches de Bouteflika et les hauts gradés se parlent régulièrement et tranchent ensemble sur les initiatives à prendre. Tel n’est plus le cas.

Le divorce est-il en train de se réaliser entre les deux principaux clans qui ont tenu l’Algérie depuis vingt ans? Tout laisse le penser.

Partages
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Slogman
Invité
Slogman

Et si Gaid Salah était limogé dans les prochains jours car il était aussi proche de Bouteflika ?

Slogman
Invité
Slogman

Comment l’Algerie en est-elle arrivée là …. avec tout ce monde qui parlote , parlote et parlote encore ?
Comment se fait -il qu’un mec qui se prétend chef d’Etat major ne parle pas quand la Hogra des juges bouteflikaiens décidaient de la respiration du chaabi ?

Quelle est la fortune de Gaid Salah …. Nezzar …. ?

Facile de devenir Zorro en Algérie quand la masse populaire sort dans la rue …. !

Bof, une seule question:
Sur quel nouveau manège les Algériennes et Algériens vont faire un tour pendant 30 ans encore vu qu’il n’y a pas de PROJET National réel à part celui des opportunistes (Saadi,…) qui se Sont déjà bien enrichis ?

si tahar
Invité

ABDELAZIZ BOUTEFLIKA DOIT ETRE EVACUE DE LA PRESIDENCE ET FINIR SES SOINS
A L’HOPITAL MUSTAPHA ,POUR VOIR ET SENTIR DE LUI MEME LA SOUFFRANCE DES PATIENTS ALGERIENS ET LAISSE SA PLACE A UN NOUVEAU PRESIDENT ALGERIEN JEUNE ET DYNAMIQUE.
SAID BOUTEFLIKA DOIT ETRE EN PRISON EN ATTENDANT SON JUGEMENT POUR DETOURNEMENTS DE FONDS,USURPATION DE FONCTIONS,ET INCITATION A LA GRANDE CORRUPTION QUI A RUINE L’ALGERIE DEPUIS 1999.

Bell
Invité
Bell

Sergent Garcia a trahi Fakhamatouhou.

maamar
Invité
maamar

Bonne chance Mr Beau

GUELLIL
Invité
GUELLIL

Lettre adressé à tout le peuple Algérien Grand peuple Algérien, de toutes l’Algérie Bonjour Azul, As-salâm ‘aleïkoum Je voudrais vous dire toute ma gratitude pour m’avoir permis de vivre la résurrection de l’Algérie combattante, que d’aucuns avaient enterrée trop vite. Je voudrais vous dire toute ma joie, toute ma fierté de vous voir reprendre le flambeau de vos ainés. Ils ont libéré l’Algérie de la domination coloniale ; vous êtes en train de rendre aux Algériens leurs libertés et leur fierté spoliées depuis l’indépendance. Depuis le 22 février 2019 notre peuple se montre mature, vaillant, solidaire comme le peuple qu’il a toujours été en se libérant de la sanglante colonisation française, comme sa victoire sur le terrorisme islamiste qui a décimé une grande partie de ses enfants. L’abus de pouvoir, El- HOGRA, la corruption, l’absence d’une justice , le marasme économique ont abêti les gens en les plongeant dans un… Lire la suite »

GUELLIL
Invité
GUELLIL

Le militaire et le politique : deux visions différentes de l’intérêt de la Nation ? Le peuple choisit librement ses représentants, donc La représentation du peuple n’a d’autres limites que celles fixées par la Constitution et la loi électorale. Le Chef de l’armée, il a des compétences purement militaires pas politiques ? Le rôle de L’Armée et celui d’un intermédiaire entre pouvoir politique et armée. Mais L’Armée dans la caserne et le Politique à l’assemblée sous la régie du peuple, donc Le peuple est la source de tout pouvoir et le politique Il est au service exclusif du peuple A Nous grand peuple Algériens aux pluriels, la détermination de de notre Union solide et forte à notre mouvement d’aujourd’hui mène au succès de demain et garantir l’avenir de nos enfants sans oublier cette belle jeunesse, ou son Histoire et inscrite à jamais dans nos mémoire et dans l’histoire de l’humanité… Lire la suite »