Algérie, cinq généraux majors privés de passeport

Partages

Le tribunal militaire de Blida a ordonné le retrait de passeport de cinq généraux-majors récemment limogés par le Président Bouteflika. C’est ce qu’a rapporté le site d’information algérien ALG24 en précisant que ces hauts gradés, soumis à une interdiction de quitter le territoire, sont sous le coup de poursuites judiciaires pour corruption.

Sur fond d’enquête sur l’«affaire de la cocaïne» touchant de hauts responsables algériens et leurs proches, et dans le cadre de la lutte contre la corruption, cinq «puissants» généraux-majors, mis récemment à la retraite, ont fait l’objet, le 15 septembre, d’une décision de retrait de passeport émise par le tribunal militaire de Blida. C’est ce qu’a rapporté le site d’information algérien ALG24, dans son édition du 16 septembre, en précisant que les hauts gradés concernés sont sous le coup de poursuites judiciaires.

Partages