Alger soupçonne la Tunisie de se rapprocher des Israéliens

L’Algérie bloque la réouverture des frontières terrestres avec la Tunisie soupçonnée d’aller vers la normalisation de ses relations avec Israël

Ue invitation adressée par les Israéliens aux militaires tunisiens de participer, cet été, à une conférence sur la sécurité qui aurait du être tenue secrète a renforcé les craintes d’Alger d’une possible normalisation entre la Tunisie et Israel. Les craintes des principaux dirigeants du régime algérien étaient nées, voici deux semaines, de la participation des militaires tunisiens aux côtes de militaires israéliens aux manœuvres Africain Lion 2022 qui se sont déroulées du 6 jusqu’au 30 juin derniers en Tunisie, au Maroc, au Ghana et au Sénégal. Israël prend part aux opérations en tant qu’observateur, selon « Associated Press ».

Des intentions cachées

Du coup, , les frontières algéro-tunisiennes, longues de  010 kilomètres, ont été fermées par décision d’Alger. Les militaires algériens sont convaincus que la Tunisie voisine subit un intense lobbying régional et international pour valider le principe de la normalisation des relations diplomatiques et politiques avec Israël. En dépit des récents refus exprimés publiquement par les autorités tunisiennes dans ce dossier géopolitique, les dirigeants algériens restent toujours sur leur garde et préfèrent ne rien « lâcher »  tant que des doutes persistent sur les intentions cachées des dirigeants tunisiens.

A Alger, l

1 COMMENT

  1. La mauvaise foi est toujours au rendez-vous! Boukadoum n’est pas le candidat d’Alger ! il a été proposé par le SG de l’ONU sans que boukadoum ne soit demandeur ! de même comme le cas de Monsieur Lamamra!
    Les frontières avec la Tunisie n’ont pas été  » du coup  » fermées par Alger! Elles sont fermées depuis mars 2020 avec l’arrivée du Covid !

Comments are closed.