Alger, les bouchées doubles pour la justice anti corruption

Partages

La justice algérienne vient de donner un coup d’accélérateur à plusieurs dossiers de corruption et de dilapidation de deniers publics impliquant des richissimes oligarques

Les frères Réda, Noah et Karim Kouninef, qui ont été parmi les oligarques les plus proches de Said Bouteflika, le frère de l’ancien président qui a fait office de vrai patron de l’Algérie pendant plusieurs années, ont été interrogés mardi 26 novembre par un juge d’instruction. Leurs projets lancés dans plusieurs secteurs stratégiques dont le secteur des Transports intéressent la justice.

A ce titre, le même juge d’instruction en charge du dossier des frères Kouninef a convoqué et entendu également l’ancien ministres des transports, Boudjemaâ Talai.

L’heure des procès

Un procès très médiatique commencera officiellement le 2 décembre prochain au tribunal de Sidi M’hamed à Alger et placera sur le banc des accusés les anciens premiers-ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, ainsi que les milliardaires Ahmed Mazouz, propriétaire du célèbre fabricant de jus et boisson…

Partages