Alger, de l’eau dans le gaz entre Saïd Bouteflika et Amar Saadani

Partages

Dans l’atmosphère confuse qui règne aujourd’hui au sein du pouvoir algérien, les alliances se font et se défont à une vitesse record. Ainsi le frère du président algérien, Saïd Bouteflika, est aujourd’hui au plus mal avec le patron du FLN, Amar Saâdani, hier encore son plus fidèle soutien. Saïd en effet a pris l’habitude de débarquer d’un coup de fil les ministres et les généraux grâce à la proximité qu’il a avec son frère au palais présidentiel de Zéralda. Ce qui agace le chef du FLN qui joue aujourd’hui à fond la carte du chef d’Etat Major et vice ministre de la Défense, Gait Salah, qui à plus de 80 ans, apparait comme l’homme fort de la transition interminable qui se joue à Alger.

Partages