Alger, Azzedine Mihoubi aime les chanteuses libanaises

Partages

Ministre de la culture de Bouteflika pendant quatre ans, le favori aux Présidentielles, Azzedine Mihoubi, fit venir à Alger de nombreuses chanteuses orientales

Sur la photo que Mondafrique publie, Azzedine Midoubi, alors ministre de la Culture, reçoit une jolie chanteuse libanaise. Le candidat aux Présidentielles du 12 décembre et grand favori du scrutin, a toujours montré une grande ouverture vers le reste du monde arabe. Ministre , il organisé de nombreux festivals en Algérie avec des stars de la chanson libanaises ou égyptiennes.

Notre ministre et écrivain avait rédigé  un texte d’une chanson qu’il voulait imposer à la chanteuse libanaise Majda Roumi lors de sa participation à l’ouverture du festival de « Constantine, capitale de la culture arabe. La diva libanaise a rejeté son offre car jugeant le texte “faible”.

Sirènes orientales

Lorsqu’il présida l’union des écrivains algériens, Azzedine Mihoubi reçut un soutien culturel des monarchies pétrolières à travers l’organisation de festivals de la poésie arabe. Des poètes aux chanteuses, il n’y a qu’un pas vite franchi

C’est par cette porte culturelle que l’ancien ministre s’était rapproché du clan Bouteflika, dont l’attachement aux pays du Golfe, notamment aux Emiratis, fut constant…et financièrement très intéressé.

Partages