Afrique du Sud, la corruption atteint le Canada

Partages

Un organisme financé par les contribuables canadiens « Exportation et développement Canada », recherche désespérément un avion qu’il a financé au profit de la famille Gupta, ces richissimes indiens recherchés par la police sud-africaine pour des affaires de corruption.

Les Gupta sont ces richissimes Indiens originaires d’Uttar Pradesh, mais depuis peu de nationalité sud-africaine, qui fricotaient dans l’entourage de l’ancien Président Jacob Zuma qui a été poussé vers la sortie pour des faits de corruptions.

Les trois frères Gupta recherchés ont quitté précipitamment Johannesburg à bord d’un avion de la firme canadienne Bombardier qui, par l’intermédiaire de l’organisme paragouvernemental « Exportation et développement Canada », leur avait prêté environ 40 millions de dollars pour financer leur achat.
On prêtait facilement à cette famille parce qu’au moment de la Présidence Zuma il était recommandé de passer par les Gupta pour faire des contrats en Afrique du Sud.

« Corruption Watch » une ONG basée à Londres avait pourtant attiré l’attention sur les trois frères et leurs rapports avec la présidence depuis longtemps. Au Togo aussi, on soupçonnait les Gupta de se servir de l’argent public sud-africain pour faire des affaires avec le président Eyadema. En fait, ce que les africains voyaient, les Canadiens ne semblent pas l’avoir vu.

Au Canada, on se demande comment un prêt aussi important a-t-il pu être débloqué par un organisme paragouvernemental alors que chacun sait depuis longtemps que le poisson sud-africain était pourri par la tête depuis des années, notamment par cette famille indienne….

Après la visite controversée de Justin Trudeau, l’Inde pose décidément de nombreux problèmes au gouvernement canadien.

Sur la même thématique, un autre article de Mondafrique :

Afrique du Sud, avis de tempête pour corruption

Partages