Abou Iyadh vicitime collatérale des drones américains contre Belmokhtar

Partages

Dans la nuit du 13 au 14 juin 2015, les drones américains s’abattaient sur le ville libyenne de Derna où étaient présents pour une réunion au sommet plusieurs patrons du terrorisme, dont l’algérien Mokhtar Belmokhtar et, apprend-on de source autorisée, le tunisien Abou Iyadh, chef du mouvement Ansar el-Charia et ennemi public numéro un dans son pays. Le premier, Belmokhtar, aurait été tué, ont indiqué des sources officieuses américaines à leurs alliés français et tunisien, sans pour autant confirmer l’information officiellement. Mais on apprend de source sécuritaire tunisienne qu’Abou Iyadh aurait pu lui aussi trouver la mort pendant cette attaque américaine. « Nous avons des indications en ce sens, explique un haut cadre du ministère tunisien de l’Intérieur, mais l’information n’a pas été encore entièrement recoupée ».

Partages