Québec, pas de cimetière pour les musulmans

Partages

C’est non !Les musulmans de la région de Québec viennent de se voir refuser l’implantation d’un cimetière qui leur aurait été réservé dans la région de ce que l’on appelle ici « la capitale nationale » parce que c’est à Québec que sont installées les autorités politiques de la province canadienne. C’est également à Québec qu’a eu lieu l’attentat contre une mosquée fin janvier dernier qui a tué six personnes et blessés dix neuf autres fidèles. La plupart des victimes ont été mises en terre dans leurs pays d’origine parce qu’il n’y avait qu’un seul cimetière où les rites de l’Islam se pratiquaient au Québec. Et le froid hivernal pose ici un vrai problème puisqu’il y a toute une période de l’année où les inhumations sont impossibles, la terre est gelée…. Par ailleurs, la loi exige un cercueil ce qui ne se fait pas dans les traditions islamiques.

Dans la petite ville de la région où une entreprise funéraire se proposait d’autoriser une nécropole pour les musulmans, le maire de Saint-Appolinaire était tenu d’organiser un référendum. La question était de savoir si les électeurs directement concernés acceptaient le changement d’affectation d’un lieu banal en un cimetière pour les musulmans….. Ils étaient 49 à être touchés directement. Le maire a donc organisé un référendum et le « Non » a été majoritaire….. 19 personnes ont suffi pour que le projet soit refusé….

Selon le Maire, c’est la peur qui a prévalu et le manque d’information…. et la question se pose pourtant de savoir si s’agit d’un acte raciste ? Personne n’ose employer le mot directement MAIS…… Les politiques ne se sont pas prononcés encore sur ce résultat qui gène mais les réseaux sociaux ne cachent pas la vague d’ostracisme qui accompagne cette décision locale. Quant aux musulmans de Québec, ils retiennent avec peine leur résignation…. L’entreprise funéraire concernée a, quant à elle, été très claire: « nous nous battons contre le racisme. Ceux qui se sont prononcés pour le non sont contre l’implantation d’une autre culture dans un milieu qu’ils veulent conserver 100% québécois ». A quelques kilomètres de la, toujours dans la région de Québec, un cimetière multiconfessionnel vient de réserver 500 « places » aux personnes de confession musulmane. La polémique continue

Partages