Québec, une fusillade terroriste dans une mosquée

Partages

C’est à la fin de la prière ce dimanche soir que la fusillade a éclaté. Le président du Centre, Mohamed Yangui, parle de cinq morts et d’une dizaine de blessés dans « ce geste barbare qui ne reflète pas la société québécoise ».

Le bilan pourrait s’alourdir. Il y avait environ 80 personnes dans le lieu de culte comme c’est habituel en fin de week-end. Deux suspects ont été arrêtés et un autre serait en fuite. Selon certains témoignages les tireurs portaient des cagoules et étaient équipés de Kalachnikof AK47. L’un des tireurs aurait rechargé son arme trois fois. La fusillade aurait commencé au 1er étage, le lieu de prière des hommes. Des réactions contradictoires de témoin ne permettent pas pour l’instant de se faire une idée claire de ce qui s’est passé: certains témoins évoquent des cris de « Allah Akbar », alors que d’autres auraient identifiés des accents québécois marqués.

Montée du racisme

Le centre culturel islamique de Québec également connu sous le nom de Grande Mosquée de Québec a été fondé en 1985. Cette mosquée compte environ 5000 fidèles. Il y a six mosquées dans la capitale politique du Québec.

Il y a quelques mois, pendant le ramadan, une tête de porc avait été déposée à la porte de l’édifice religieux. Des tracts anti-musulmans avaient été distribués cette semaine dans le quartier. Mardi dernier, le rappeur et historien Webster déclarait lors d’une interview sur une radio qu’il mettait en cause: « il y a du racisme à Québec , il y a de l’exclusion et c’est pourquoi un festival contre le racisme -du 16 au 19 février prochain- est nécessaire ici à une époque où on ressent une montée de la droite et de l’extréme-droite »

Une des premières réactions a été celle du maire de New-York qui s’est déclaré solidaire. Le 1er ministre du Québec Philippe Couillard a indiqué que le gouvernement était mobilisé pour assurer la sécurité de l’ensemble de la population. Justin Trudeau, le 1er ministre fédéral, multiculturaliste convaincu: « ce soir les Canadiens pleurent les victimes de l’attaque lâche dans une mosquée de Québec. Mes pensées sont avec les victimes » . Le maire de Québec, Regis Labeaume, « la violence et l’intolérance à l’égard de qui que ce soit est injustifiable et innacceptable. Toute la ville est avec les victimes et nous serons à vos cotés afin de traverser cette terrible épreuve qui dépasse la raison »

Partages