« Les opérations militaires seules ne suffiront pas à sauver le Sahel »

A l’occasion de la visite d’Emmanuel Macron au Mali, Corinne Dufka, directrice adjointe pour le programme Afrique de Human Rights Watch , émet comme beaucoup d'experts, de diplomates et d'humanitaires des doutes sur la politique française au Mali

Partages

« La vie et les moyens de subsistance des civils dans le nord et le centre du Mali sont gravement menacés par la criminalité, les attaques de groupes armés islamistes et la violence communautaire. Le président Macron devrait exhorter le président du Mali à s’attaquer frontalement aux problèmes qui ont mené à des décennies d’instabilité et ouvert la porte à des groupes armés abusifs, notamment une gouvernance faible, une corruption endémique et les abus commis par les forces de l’ordre. Les opérations militaires seules ne suffiront pas à tirer le Sahel de ce bourbier. Le renforcement des institutions représentatives de l’Etat de droit au Mali est une tâche ardue, mais aucune stratégie de lutte contre le terrorisme ne saurait réussir sans cela. »

Partages