La nouvelle Garde des Sceaux grande amie de l’Afrique.

Après des mois de campagnes électorales dont l'Afrique fut absente, une lueur d'espoir tient à la personnalité de Nicole Belloubet dont l'intérêt pour les pays du Sud aura été constant.

Partages
Professeure agrégée de droit public, Nicole Belloubet était membre du Conseil constitutionnel depuis 2013. Elle avait auparavant été Rectrice de l’Académie de Toulouse et signataire de plusieurs rapports de l’Éducation nationale.
Des stages pour les Africains
Mais elle fut aussi la cheville ouvrière de l’Institut International d’Administration Publique (IIAP) avant sa nomination au Rectorat de Toulouse, en 1997. Directrice générale des stages et de la documentation, elle a ouvert largement l’IIAP à de très nombreux  stagiaires africains, généralement boursiers du Gouvernement français.
Une dizaine de Premiers ministres, des centaines de ministres et de hauts fonctionnaires  africains devraient se souvenir de son empathie envers l’Afrique.
Soit un petit espoir que le nouveau gouvernement français comptera quelques défenseurs de fortes relations avec le continent africain.
Partages
Article précédentIrak, Hommage à Véronique Robert
Article suivantLe tunisien terroriste dans le Michigan
Nicolas Beau
Ancien du Monde, de Libération et du Canard Enchainé, Nicolas Beau a été directeur de la rédaction de Bakchich. Il est professeur associé à l'Institut Maghreb (Paris 8) et l'auteur de plusieurs livres, dont "Papa Hollande au Mali", "Le vilain petit Qatar", "La régente de Carthage" (La Découverte, avec Catherine Graciet) et "Notre ami Ben Ali" (La Découverte, avec Jean Pierre Tuquoi)