Le Maroc et le Qatar blanchis par l’Europe

0
Partages

Le Conseil des ministres des finances de l’Union européenne vient de retirer le Maroc et le Qatar de la liste « noire » des paradis fiscaux dans le monde.

Les 28 ministres européens des finances ont estimé que le Maroc avait donné des gages suffisants afin de changer ses pratiques, notamment de se conformer aux standards d’échange automatique de données de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), et d’éviter de favoriser l’implantation de sociétés offshore.

Aucune explication n’a été en revanche donnée concernant le retrait du Qatar, qui pourtant figurait encore sur cette liste de dix-sept pays établie lundi 4 décembre, parmi lesquels la Tunisie et les Emirats arabes unis.

Partages
Article précédentLes Séoudiens au secours du G5 Sahel
Article suivantTunis, l’activisme intrusif de Poivre d’Arvor
Ancien du Monde, de Libération et du Canard Enchainé, Nicolas Beau a été directeur de la rédaction de Bakchich. Il est professeur associé à l'Institut Maghreb (Paris 8) et l'auteur de plusieurs livres: "Les beurgeois de la République" (Le Seuil) "La maison Pasqua"(Plon), "BHL, une imposture française" (Les Arènes), "Le vilain petit Qatar" (Fayard avec Jacques Marie Bourget), "La régente de Carthage" (La Découverte, avec Catherine Graciet) et "Notre ami Ben Ali" (La Découverte, avec Jean Pierre Tuquoi)