Maroc, crise chez les islamistes

Partages

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD), qui regroupe au Maroc des islamistes modérés dont le Premier ministre actuel,Saâdeddine El Othmani, s’apprête à tenir son congrès national dans un contexte marqué par une crise interne. Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, a reconnu que l’organisation affronte des difficultés et des divergences internes depuis la formation très laborieuse du dernier gouvernement.

Partages
Article précédentCes Excellences du Quai d’Orsay qui nous coutent cher
Article suivantLe Drian, cocu du gouvernement
Nicolas Beau
Ancien du Monde, de Libération et du Canard Enchainé, Nicolas Beau a été directeur de la rédaction de Bakchich. Il est professeur associé à l'Institut Maghreb (Paris 8) et l'auteur de plusieurs livres, dont "Papa Hollande au Mali", "Le vilain petit Qatar", "La régente de Carthage" (La Découverte, avec Catherine Graciet) et "Notre ami Ben Ali" (La Découverte, avec Jean Pierre Tuquoi)