Le Maroc aide la Tunisie à ficher ses citoyens

Partages

A peine à la retraite, le très remuant Hamid Benbrahim El Andaloussi, ancien président du groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales, a fait jouer ses relations pour décrocher un juteux contrat hors du Maroc en faveur de Morpho, filiale du groupe français Safran et numéru un mondial des documents des documents d’identités sécurisé et des technologies d’identification biométriques. En effet, les autorités tunisiennes, à travers la Direction générale de la sécurité nationale, ont confié la tâche de doter la police du pays d’un système d’identification des empreintes digitales à cette société installée aux environs de l’aéroport international de Casablanca. D’ailleurs, beaucoup de pays africains et certains pays du Golfe se tournent de plus en plus vers les sociétés casablancaises, très performantes technologiquement, pour se doter des derniers procédés en matière de sécurité électronique.

 

Partages