Le Maroc à l’honneur à Alger !

Partages

Une chronique pro marocaine parue dans le quotidien algérien « El Khabar » a enflammé les réseaux sociaux

« Rattachez nous à vous, Majesté ». Cette adresse évidemment provocatrice au Roi du Maroc, signée par Saïd Bouakba, n’a pas plus à tout le monde. D’autant plus qu’elle est le prélude d’une tirade au vitriol contre la gouvernance actuelle de l’Algérie.

L’auteur de l’article estime que son pays se fait de plus en plus distancé par le Maroc. Le Royaume chérifien connait, d’après cet éditorialiste, une  » impressionnante émergence économique semblable à celle qu’a amorcée la Turquie il y a une vingtaine d’années ».

L’Algérie bashing à la mode

Le chroniqueur d’El Khabar, un journal qui n’est pas tendre d’habitude avec le Maroc, pousse l’insolence plus loin en rendant hommage au choix fait par Mohamed VI de laisser les islamistes, vainqueurs dans les urnes, diriger le gouvernement.

Tout autre aura été l’attitude des « généraux sauveurs » algériens qui ont décidé en 1992 de mettre fin à la parenthèse démocratique qui profitait dans aux islamistes du Front islamique du Salut (FIS). Et sans que ceux ci, du moins à l’époque, ne franchissent la moindre ligne jaune.

Depuis plus d’une année, la presse écrite et les télévisions privées à Alger pratiquent à souhait un « Algérie-bashing ». Il est vrai que la situation dans laquelle se trouve ce pays aujourd’hui n’est guère enviable: un pouvoir autiste, des règlements de compte entre clans et une économie à la dérive.

Une réserve doit pourtant apportée à ce triste bilan. La presse algérienne conserve très largement la capacité de critiquer le régime. Ce qui est parfois moins vrai au Maroc.

Partages