Macron veut un déblocage express des fonds de l’Union européenne pour le G5 Sahel

Partages

L’Elysée va peser de tout son poids pour que les 50 millions d’euros promis par l’Union européenne pour la force de 5000 hommes du G-5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) soient débloqués dans les plus brefs délais. A la cellule africaine dirigée par Franck Paris, on souhaite éviter que la somme promise au G-5 échappe aux procédures bureaucratiques dont a pâti la Force mixte multinationale (FMM, Cameroun, Niger, Nigeria, Tchad) chargée de lutter contre la secte islamiste Boko Haram. Plus de dix mois après l’annonce de la contribution européenne de 50 millions, celle-ci n’est toujours pas arrivée intégralement dans les caisses de la Commission du Bassin du Lac Tchad à N’Djamena.

Partages