Solidarité à Paris avec Radhia Nasraoui

Partages

Me Radhia Nasraoui a entamé une grève de la faim depuis le 11 juillet 2017. Par cette action, elle entend dénoncer la levée partielle de la protection de son mari Hamma Hammami, porte parole du Front Populaire et secrétaire général du parti des travailleurs de Tunisie. Cette protection a été mise en place par les autorités tunisiennes au lendemain de l’assassinat d’un autre leader du Front Populaire, Chokri Belaïd.

Alors que les menaces terroristes à l’encontre de Hamma Hammami n’ont pas baissé, de l’aveu même du cabinet présidentiel, la présidence a décidé fin mai de restreindre sa protection, jusqu’alors assurée par la garde présidentielle, aux événements publics et en confier la responsabilité au ministère de l’intérieur. Aucune raison n’a été avancée pour justifier cette décision.Les courriers adressés par Radhia Nasraoui à deux reprises à la présidence de la république et au chef du gouvernement pour demander des explications de cette décision sont restées lettres mortes.

Il est clair que les motivations de la levée partielle de la protection de Hamma Hammami sont d’ordre politique. En effet, les positions du Front Populaire dénonçant la politique de la coalition gouvernementale, ainsi que l’appel à des élections législatives et présidentielle anticipées suscitent de plus en plus la colère du régime. Il s’agit de représailles pour faire taire le Front Populaire.

L’état de santé de Radhia Nasraoui s’est sérieusement dégradé ces derniers jours, il suscite de vives inquiétudes chez ses médecins.

Afin d’exiger le rétablissement de la protection de Hamma Hammami et soutenir le combat que mène Radhia Nasraoui, le Front Populaire de Tunisie appelle à une grève de la faim et une journée de solidarité avec Me Radhia Nasraoui ce samedi 5 août en France.

Le Front Populaire appelle les démocrates tunisiens, les associations de l’immigration et les partis démocratiques et progressistes tunisiens à se joindre à cette journée.

Le Front Populaire invite les forces politiques amies françaises et internationales à exprimer leur solidarité et à s’associer à cet événement.

Partages