Le FMI pointe l’opacité du Congo

Partages

En mission au Congo Brazzaville entre le 20 février et le 8 mars, le Fonds Monétaire International (FMI) a procédé à l’évaluation de la situation économique et financière du pays en 2016 et fait le bilan des perspectives pour 2017. Dans ses conclusions préliminaires, la mission a toutefois souligné qu’une série de données ne lui avaient pas été fournies.

Elle a notamment regretté « la non mise à disposition de certaines informations cruciales portant sur les transactions financières de l’Etat liées au pétrole. Elle a demandé à plusieurs reprises, en vain, la situation du compte du gouvernement en Chine qui reçoit une partie des recettes de la vente du pétrole en Chine et finance l’exécution de projets en République du Congo. Elle a aussi demandé, sans réponse positive, le bilan financier de la Société Nationale des pétroles congolais (SNPC). Il en va de même concernant le prêt consenti par Afreximbank. » La mission a enfin dit prendre note de la réponse des autorités qui ont affirmé que ces informations « doivent être fournies par le ministre des finances qui était absent pendant la mission »

Partages