Le couple Valls porte plainte contre un citoyen gabonais

Un citoyen gabonais comparaitra le 7 mars devant le tribunal de Rouen pour avoir passé des appels malveillants à Anne Gravoin, l'épouse de Manuel Valls

Partages

 

Franck Bikouma, citoyen gabonais résident en France est appelé à comparaitre le 7 mars prochain devant le tribunal correctionnel de Rouen pour avoir passé des appels téléphonique malveillants réitérés à Anne Gravoin, l’épouse de Manuel Valls en se réclamant de la « diaspora congolaise ».

« Retournez-vous »

Selon le procès verbal de convocation émis par le tribunal de grande instance de Rouen, Franck Bikouma aurait appelé l’épouse de l’ex premier ministre à neuf reprises entre le 28 janvier et le 2 mars 2017 en lui disant « c’est la diaspora congolaise, vous avez touché de l’argent par le président du Congo, il va vous arriver des surprises faites attention quand vous marchez dans la rue, retournez-vous ».

L’accusé a été placé sous contrôle judiciaire en attendant sa comparution devant le tribunal.

Affaire à risque

Un procès risqué pour le couple Valls qui entretient des liens douteux avec le Congo-Brazzaville. En 2016, la presse française  avait notamment révélé que l’Alma Chamber Orchestra, l’orchestre dirigé par Anne Gravoin avait été aidé et financé par Ivor Ichikowitz, un sulfureux marchand d’armes Sud-Africain, d’origine Lithuanienne et l’homme d’affaires français Jean-Yves Ollivier, célèbre figure des réseaux de la « Françafrique ». Tous deux sont des proches du chef de l’Etat congolais Denis Sassou-Nguesso. Jean-Yves Olivier avait par ailleurs été décoré de la Légion d’honneur en juin 2015 par Manuel Valls.

 

 

Partages