La colère de Mohammed VI contre Trump

0
Partages

Les autorités marocaines ne décolèrent pas contre Washington. Après le message adressé par le roi Mohammed VI, en sa qualité de président du comité Al-Qods, au président américain Donald Trump et au secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, son ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a convoqué ce mercredi 6 décembre, la chargée d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis à Rabat.

Selon plusieurs  sources diplomatiques, cette rencontre s’est déroulée en présence des ambassadeurs des quatre autres pays membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies, ainsi que de l’ambassadeur de l’Autorité palestinienne à Rabat. Lors de la même rencontre, Nasser Bourita a remis à la diplomate américaine une lettre de Mohammed VI destinée au président Trump et dans laquelle le souverain marocain fait part de sa très grande préoccupation quelques heures avant que les Etats-Unis ne reconnaissent officiellement Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël et entérinent le transfert de leur ambassade de Tel Aviv à Al Qods (Jérusalem).

Le roi du Maroc a également adressé une lettre sur le même sujet au SG de l’ONU et appelé les membres permanents du Conseil de sécurité d’assumer leur responsabilité face à ce développement très dangereux pour la région et pour le très fragile processus de paix dans la région.

Partages