Centrafrique, au moins deux cent morts

Il y aurait au moins 200 morts, et non 40 comme annoncé jusqu'à présent.

Partages

Le bilan des affrontements ethniques en Centrafrique s’alourdit d’heure en heure. Selon le maire de Bria, la commune dans l’est du pays où ont eu lieu les heurts les plus spectaculaires, près de deux cent personnes auraient été tuées.« La haine est dans le cœur des gens », se lamente l’abbé Gildas
Halte au feu

Que dire des tueries dans le Nord ouest qui continuent ? Comment préserver une vague paix dans quatorze des seize provinces où des milices font la loi? Le feu prend de partout et le pouvoir exécutif à Bangui reste inerte.

A la tutelle financière des partenaires techniques et financiers il faut désormais, sans délai, une tutelle politique robuste de l’Onu. La non assistance aux citoyens centrafricains devient une complicité passive de la part de la Minusca et de ses responsables à New York.

Centrafrique, quarante morts et le pire à venir

Partages