La revue « BlackAttitude »: du noir jaillit la lumière !

En 2013, Prisca M. Monnier et Catia Mota Da Cruz, photographe et directrice artistique, décident de lancer la revue "Blackattitude". Un régal de textes et photos.

Partages

Inspirées par un mot, un rythme ou un sentiment, Prisca et Catia ont été prises d’une furieuse envie de raconter le monde, leur monde. Et voici ces deux belles personnes qui créent, à l’ancienne et donc sur papier, une chorégraphie à leur image. Couleur noire, forcément noire.

Saisir un vêtement, un visage, un objet, une ville.  S’emparer d’une idée, d’un concept, d’une culture… Proches, parfois lointaines… S’échapper à l’autre bout du monde. Pointer les incohérences et surprises des sociétés, les questionner, les déstructurer, le désarticuler. Ressentir l’envie, la fièvre de créer, revenir sur leurs pas et raconter. Une revue est née, BlackAttidude!

Rendez nous Pierre Soulages

Cette façon de tout remettre en question pousse les deux artistes à creuser au plus profond d’elles-mêmes. Une force créatrice en émane. Une couleur aussi. Le NOIR. « Du noir jaillit la lumière », pour citer Pierre Soulages. Comme lui, elles l’explorent et découvrent ses possibilités insoupçonnées. Le NOIR, révélateur de sa nature profonde, libérateur du monopole du bon goût. Le NOIR qu’elles connaissent fort bien mais aussi le NOIR qu’elles ne connaissent pas.

Couleur aux connotations multiples,  à la fois écho au continent africain, “berceau de l’humanité” et source de métissages…

Le duo décide de s’appeler BLACKATTITUDE et le NOIR devient alors leur matrice d’expression. Un tremplin vers des horizons qui embrassent tous les continents.« On a commencé par aller au Congo (Kinshasa). Catia est d’origine capverdienne mais nous avons cette peau NOIRE en commun. Celle-ci ne vient que d’un seul continent, l’Afrique. Alors nous avons choisi son cœur, de plus c’est mon pays d’origine. C’était un parfait moyen de commencer ce voyage dans notre NOIR profond » – sourit Prisca.

Un voyage aura déclenché cette fièvre noire. Prisca et Catia s’évadent dans des villages reculés du Bandundu (à 600 km à l’Est de la capitale du Congo), immortalisent les cultures, s’inspirent de l’énergie étouffante que dégagent les rues de Kinshasa, de la poésie des pluies tropicales et reviennent à Paris, les valises pleins de clichés et d’inspiration. Elles imaginent ensemble un outil, une matière, un objet, imbroglio parfait de leurs envies, leurs compositions photographiques, leurs textes, leurs questionnements…

BLACKATTITUDE, la revue

En 2015, l’idée grandit, objet d’une revue d’aventure photographique, BlackAttitude. Une forme hybride, entre livre et magazine, parfaite marmite de toute leur créativité. Elles y raconteront leur vision de ce NOIR qui ne les aura pas quittés, à l’écoute des autres. Ces personnes, rencontrées au hasard de leurs balades. Ces hommes et ces femmes interrogés sur leurs aspirations, leur matière première, leurs contrastes, leur histoire… Ces artistes ou artisans qui, comme elles, s’inspirent de leur NOIR profond pour créer. Ces intellectuels incompris ou marginaux éclairés connus ou qui gagnent à l’être.

Plus qu’un simple ouvrage, BlackAttitude devient un concept d’un tout nouveau genre, aux antipodes du paraître. Elles y prennent goût. Toutes les deux, elles planifient, sculptent et créent.Amis et relations viennent à la rescousse, une jolie troupe les suit dans l’aventure. Ceux qui ont la BlackAttitude.

Avec eux, nous voici à bien loin des gauchos, cathos et autres anti racistes bien pensants. La BlackAttitude est d’abord un art de vivre, tout de suite et ici, sans professions de foi mais avec ferveur.

Du noir jaillit la lumière. Forcément

La revue BlackAttitude est une revue française bilingue (français/anglais)
Disponible à la vente en ligne.    

Blackattitude Magazine

 

Partages