Alger, les amis de « Toufik » bougent encore

Partages

 » Si le patron du DRS (services secrets algériens) durant un quart de siècle, le général Toufik, a été écarté voici quinze mois, explique un haut décideur algérien, le système DRS est toujours là ». Et la guerre  continue de plus belle entre les responsables du régime actuel et les compagnons de Toufik. Dernier épisode en date, un général major aujourd’hui à la retraite et qui fut très proche de l’ancien patron du DRS, vient d’être interpellé à l’aéroport d’Alger alors qu’il s’apprêtait de partir pour Tunis puis Beyrouth. Hélas pour lui, ce militaire avait présenté à la douane un faux passeport qu’il avait conservé de la belle époque où les services algériens en fabriquaient à la pelle pour leurs basses oeuvres. Pour quelle raison s’être passé de l’autorisation dont tout gradé doit se munir en quittant le territoire algérien? C’est le sujet des interrogatoires que le général major subit durant une garde à vue qui devrait prendre fin demain jeudi.

Partages