A Rabat, le FN montre son mépris du Maroc

Partages

Invités par Sciences Po Rabat à débattre de la campagne pour les élections présidentielles en France, cinq représentants des principaux candidats étaient présents vendredi à l’Université Internationale de Rabat. Tout se passait très bien, quand le représentant du Front National dans le royaume chérifien Christian Philippe Bail voulant se présenter a cru bon de jeter un pavé dans la mare. Le représentant de Marine Le Pen s’est décrit lui-même étant« colonialiste et du FN », en s’adressant à l’audience scandalisée : « maintenant, vous savez avec qui vous avez affaire ». Autant de morve et d’arrogance qui a choqué et vexé une assistance venus discuter des programmes des partis politiques en compétition pour des élections présidentielles en France qualifiées « d’historiques » et très suivies dans les salons de Rabat et de Casablanca.

Partages